Brumes


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [BG] De la déchéance Falistos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nux
Xelor Tupperware & Scout temporel
avatar

Nombre de messages : 124
Localisation : Le plan Infini
Date d'inscription : 15/10/2007

Information Guilde
Guilde:
Statut dans la guilde:

MessageSujet: [BG] De la déchéance Falistos   Mar 8 Juil - 22:58

[HRP]

J'ai basé une grande partie du background de Nux sur une fraction du background du passé d'Amakna qui n'a pour ainsi dire jamais existé, il me semble que Céri a touché 2 ou 3 mots des Falistos dans une version plus officielle, mais dans le doute, et surtout dans la nécéssité, j'ai décidé d'écrire une version longue et détaillée de la caste Falistos.

Pour rappel il est mention des Falistos dans la description du marteau du même nom, à la différence près qu'en début de VF, le terme "démon" n'avait pas la même signification qu'actuellement : selon moi, les Falistos sont Brâkmariens, et non disciples de Rushu.

Actuellement, ce texte est inachevé, mais voici le début.

[/HRP]


De la déchéance Falistos



Le temps est lourd. Bien qu'il soit rare de voir en ces lieux désertés la moindre goutte d'eau s'abattre sur la poussière tiède qui jonche le sol, le ciel se voulait menaçant, d'épais amas brumeux l'emplissaient alors. Pour n'importe quelle créature mortelle en ces lieux, la peur que ce dernier s'abatte soudain sur elle était bien réelle. Pourtant, il n'en est rien, il est habituel de voir dans cet endroit reculé un climat résolument maussade. Sans réelle exception, toutes les créatures vivantes en ces lieux se sont habituées à vivre dans des conditions extrêmes, où s'opposent les tempêtes de sable et les températures élevées. Sidimote gardait ainsi son identité, son inhospitalité omniprésente. N'importe qui penserait que ces lieux sont dénués d'intérêt, après tout, il est rare de voir âme qui vive. Seuls les scorbutes garderont un souvenir précis de ces temps sombres, il est des faits que l'on peut s'efforcer d'oublier, d'effacer des mémoires, mais qui resteront à jamais gravés à même la terre. Leur passage en ce monde en fait partie.

Voilà maintenant des années que la situation guerrière s'est stabilisée sur le front que délimite Cania et Sidimote. Les deux cités sont maintenant constamment en alerte, les vigies n'ont de cesse de scruter les terres environnantes du regard, les différentes patrouilles de maintenir une présence militaire sur les territoires contrôlés. L'opposition qui sépare Bonta et Brâkmar est tout aussi vive que part le passé ; une situation d'équilibre semble avoir prit place, bien que de part et d'autre, tout le monde sait que le conflit risque d'éclater à nouveau à n'importe quel moment.

Le relâchement général avait tendance à dissiper les rangs pourtant étroitement organisés de Brâkmar. Malgré tout, l'heure n'était pas encore au laisser-aller. Certains éléments de la Milice tout particulièrement, que les temps calmes qui régnaient désormais ne semblaient pas effleurer dans leur état d'âme. Fiers de leur rang, maîtres dans le combat rapproché et atout majeur de la défense organisée par la Milice au nom de Brâkmar, la 26ème légion des Falistos se tenait comme toujours prêts. La particularité de cette légion était principalement de tirer partit de l’avancée technologique dont disposaient les Falistos. Maîtres comme tous disciples de Xélor dans l’art de l’horlogerie, ce maniement de la mécanique et du travail des métaux et alliages divers était un des principaux fers de lance de cette force armée.

On pouvait facilement reconnaître ces êtres parmis la foule. Majoritairement de très petite taille, entre le mètre 20 et le mètre 40 pour les plus grands, ils sont vêtus d’une toge de couleur sombre et souvent mal entretenue, et leurs avant-bras sont recouverts soit par une épaisse couche de bandelette, soit par divers bracelets en cuir, servant non seulement à la protection, et à l’attaque. Une pièce de cuir et d’acier posée sur leurs épaules forme une protection de choix, cette dernière joue non seulement le rôle d’épaulières, mais est également pourvue d’un haut col qui protège leur tête. Elle semble constituée d’une seule pièce attachée grâce à des lanières de cuir aux épaules, et sert également de point d’attache pour ceux d’entre eux qui portent une cape, cette dernière étant souvent associée au grade. Ils portent en général sur eux des ceintures et des sacoches de cuir remplies de diverses pièces et outils qui s’entrechoquent à chacun de leur pas, les groupes entiers de Falistos se déplaçant ainsi déversent aux alentours d’eux un vacarme bien reconnaissable, les tintements et les chocs de pièce de métal annonçant toujours leur proximité. Experts dans l’art de la récupération, rien ne leur échappe ; la moindre pièce laissée pour contre sera toujours récupérée, réutilisée, ou refondue. La légion Falistos Brâkmarienne a ainsi rapidement acquis sa réputation de vermine au sein de la cité de Brâkmar auprès des autorités dirigeantes et de la Milice, c’est une des raisons qui a poussé les forces armées à détacher cette section du reste des forces armées.

Si leur position au sein des forces Brâkmarienne était maintenue, ce n’était pas dû au hasard. Les armes Falistos étaient redoutables, malgré leur petite taille, ces êtres forgeaient et maniaient avec beaucoup d’assurance d’énormes marteaux, qui portaient leur sceau gravé à même la pierre ou le métal : La symbolique de l’infini, figurée par un 8 renversé, donc une boucle est coupée. Cette marque bien connue que les Falistos arboraient également sur l’avant de leur toge était utilisée depuis longtemps, au travers de cette dernière était véhiculée l’image du temps brisé, de l’écoulement interrompu. Admirables horlogers, les Falistos étaient également d’effroyables combattants, utilisant une magie sombre basée sur la manipulation du temps. Ne pouvant tirer partit d’une force physique colossale, les Falistos étaient admirablement bien organisés ; attaquant en groupe, leur spécialité était de prendre de cours l’adversaire, profitant de leur capacité à créer des failles dans le continuum espace-temps. Ces déchirements qu’ils appelaient “ Vortex ” avaient une double utilité ; ils permettaient notamment de relier deux points séparés géographiquement par ce qu’ils appelaient un “ Trou de verre ”, créant un passage invisible, idéal pour les embuscades, mais permettaient également de changer considérablement l’influence du temps sur la matière environnante ; en d’autres termes, les Falistos étaient à même de geler des combattants.

Il reste peu de trace au sujet des différents sorts utilisés par les Falistos, ceux s’étant frottés à eux ayant pour la majorité péris, à cela s’ajoutant le fait que les Falistos combattaient rarement aux côtés des autres forces Brâkmariennes, puisque leurs sorts causaient également des dommages alliés, souvent décisifs en ce qui concerne l’issue d’une bataille. Une fois tous ces aspects réunis, on élude un peu plus la raison pour laquelle les Falistos vivaient en reclus de la cité qu’ils servaient. Cependant … Beaucoup de choses ont échappés tant à Brâkmar qu’à Bonta en ce qui les concernaient. Des êtres aussi égocentriques et tournés entièrement vers eux-mêmes comme les Falistos ne pouvaient que nourrir des desseins qui leurs seraient propres.

Bien que personne ne put le savoir, c’était pourtant une effroyable réalité qui se tenait tapie dans leur ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[BG] De la déchéance Falistos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un panda feu/terre lvl 80 va naître

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brumes :: A la Lisière des Brumes :: Les Parchemins Gris-
Sauter vers: